2021-10-14
À lire!
/
/
Douleur au bas du dos

Douleur au bas du dos

Douleur au bas du dos
Date
Marie-Hélène Jutras

Marie-Hélène Jutras

Diplômée en physiothérapie depuis 2006, Marie-Hélène a rapidement développé un intérêt marqué envers la clientèle vivant avec des douleurs persistantes. Elle détient un Certificat de 2e cycle en Gestion de la douleur chronique de l’Université McGill. Elle pratique à la clinique de Physiothérapie de Saint-Hyacinthe pour le compte du Groupe Ergo Ressources.

Votre bas de dos vous fait souffrir?

Vous n’êtes pas seuls… 90 % de la population vivent la même chose que vous!

Presque chaque être humain sur la terre souffrira un jour ou l’autre de douleur lombaire. La plupart du temps, cette douleur se résorbe entre 4 à 6 semaines après l’incident initial.

Si vous passez des tests pour connaître la cause de votre douleur, telle que des radiographies ou des imageries par résonnance magnétique (IRM), ne sautez pas aux conclusions trop rapidement.

Chez les moins de 30 ans (oui oui, 30 ans!), 40 % des « jeunes » ont des dégénérescences (signe de vieillissement) aux disques lombaires. Ce pourcentage augmente à 90 % chez les 50-55 ans. Une autre étude a démontré que chez les 20-22 ans SANS DOULEUR LOMBAIRE, 48 % présentaient de la dégénérescence à au moins un disque intervertébral et 25 % avaient un bombement discal.

Consultez votre professionnel de la santé.

Il n’est donc pas nécessaire de passer d’emblée des tests radiologiques si vous souffrez de douleur au dos, à moins bien sûr d’avoir des symptômes importants tels que de l’incontinence ou des faiblesses marquées. Votre professionnel de la santé se fiera à l’historique de votre blessure (traumatique ou apparition sans raison particulière), signes et symptômes présents (douleur uniquement au dos, ou avec des irradiations jusqu’au pied, ou présence d’un pied tombant…) afin d’évaluer la gravité de la situation et par le fait même de vous diriger vers la bonne approche d’investigation ou de traitements.

Corrélation des résultats.

Et même si des tests sont effectués et que les résultats mentionnent des dégénérescences ou des hernies discales, il est important de savoir que l’on doit toujours faire corréler les résultats radiologiques avec la personne que l’on a devant nous. Plusieurs spécificités peuvent être détectées par des tests, mais sans être associées à des douleurs. Il faut toujours évaluer l’ensemble de la condition et de la personne comme un tout. Votre traitement afin de vous soulager sera alors optimal.

Douleur lombaire
À découvrir!